Contactez-nous au 01 39 37 64 35 ou contact@mosqueedepersan.fr

Le prophète Issa - Jésus - Naissance et prophétie

23 Jun, 2015

Naissance de Issa - Jésus

Allâh a dit : {Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l’Orient. Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d’un homme parfait. Elle dit : « Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m’approche point]. Il dit : « Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur ». Elle dit : « Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée, et je ne suis pas prostituée ? »Il dit : « Ainsi sera-t-il ! Cela M’est facile, a dit ton Seigneur ! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’est une affaire déjà décidée ». Elle devient donc enceinte [de l’enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné. Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : « Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant ! Et que je fusse totalement oubliée ! »Alors, il l’appela d’au-dessous d’elle, [lui disant : ] « Ne t’afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton oeil se réjouisse ! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis [lui : ] « Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain ».}

Sourat 19 versets de 16 à 26

La dame honorable Maryam (as) s’était éloignée des gens et s’était retrouvée seule loin de sa famille pour accomplir une nécessité. Elle était sortie en direction de l’est du mihrab honoré dans lequel elle adorait Allâh (t), jusqu’à parvenir à un endroit près du levant où le soleil qui se levait avait envoyé ses rayons d’or et l’avait recouverte, au point qu’aucune des créatures ne pouvait la voir. C’est alors que Allâh soubhanahou wa ta’ala a envoyé l’ange chargé de la révélation, Jibril (as) sous l’aspect d’un jeune homme, parfait, blanc de visage. Maryam (as) pensa qu’il s’agissait d’un homme. Elle eut peur qu’il lui porte un tort ou une nuisance. Elle lui dit alors : » Si tu es pieux, ne me fais pas de mal. » Alors Jibril la tranquillisa ; il lui apprit que Allâh ta’ala l’avait envoyé auprès d’elle pour lui accorder un enfant vertueux et pur. C’est alors que Maryam (as) a dit, par surprise et pour demander à être renseignée : » Comment aurai-je un enfant alors qu’aucun époux ne m’a approchée et que je ne suis pas de celles qui commettent les grands péchés et font la fornication ? « . L’ange de la révélation, Jibril (as) lui répondit : » C’est ainsi que ton Seigneur l’a prédestiné, certes la création d’un enfant sans père est chose facile, afin qu’il soit un signe pour les gens et une preuve de Sa toute-puissance soubhanahou wa ta’ala et pour en faire une miséricorde pour ceux qui le suivraient et croiraient en sa véracité et en lui. «

Lorsque vint le moment d’accoucher pour Maryam (as), elle eut des contractions, c’est-à-dire les douleurs que les femmes éprouvent lorsqu’elles sont prêtes d’accoucher et ces douleurs l’amenèrent jusqu’à un tronc de palmier. Sa tristesse et son chagrin étaient devenus intenses. Elle dit : « Puisse-je être morte avant ce jour et n’avoir rien été ». C’est alors que la libération et la facilité vinrent après la difficulté. L’ange Jibril (as), l’ange chargé de la révélation vint à elle sur ordre d’Allâh ta’ala, il la tranquillisa et l’appela d’en bas, de l’endroit où elle se trouvait et lui dit (Alla tahzani) c’est-à-dire : de ne pas te chagriner. Car le chagrin avait pris Maryam (as) du fait qu’elle avait accouché sans avoir de mari et en raison de la rudesse de l’endroit où elle avait mis au monde son nouveau-né Jésus le Messie (as). Il n’y avait en effet ni nourriture, ni boisson ni aucune eau pour se laver. Jibril (as) la tranquilisa et lui annonça la bonne nouvelle que Allâh (t) avait fait couler en dessous d’elle une petite rivière d’eau douce, pour elle, et qu’Il lui avait demandé de secouer le tronc du palmier afin que les dates tombent sur elle, afin qu’elle mange et qu’elle boive de ce que Allâh (t) lui avait accordé comme subsistance, qu’elle se réjouisse et qu’elle soit heureuse de son beau nouveau-né Jésus (as) et qu’elle dise à quiconque l’interrogerait au sujet de son enfant qu’elle a fait un vœu envers le Très-Miséricordieux de ne parler à personne.Malgré sa naissance miraculeuse, il n’a rien de la divinité

Allâh a dit : {Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allâh et en Ses rs. Et ne dites pas « Trois ». Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allâh n’est qu’un Allâh unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. Jamais le Messie ne trouve indigne d’être un serviteur d’Allah, ni les anges rapprochés [de Lui].}

Sourat 4 versets 171 & 172

Allâh a dit : {Certes sont mécréants ceux qui disent : « Allah, c’est le Messie, fils de Marie ! » – Dis : « Qui donc détient quelque chose d’Allâh (pour L’empêcher), s’Il voulait faire périr le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous ceux qui sont sur la terre ?… A Allâh seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux ». Il crée ce qu’Il veut. Et Allâh est Omnipotent.} (5/17)

Allâh a dit : {Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allâh c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur ». Quiconque associe à Allâh (d’autres divinités) Allâh lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !} (5/72)

Allâh a dit : {Le Messie, fils de Marie, n’était qu’un Messager. Des messagers sont passés avant lui. Et sa mère était une véridique. Et tous deux consommaient de la nourriture. Vois comme Nous leur expliquons les preuves et puis vois comme ils se détournent.} (5/75)

Allâh a dit : {Tel est Issa (Jésus), fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent. Il ne convient pas à Allâh de S’attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui ! Quand Il décide d’une chose, Il dit seulement : « Soi ! » et elle est. « Certes, Allâh est mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez-le donc. Voilà un droit chemin ».} (19/34-36)

Allâh a dit : {Il (Jésus) n’était qu’un Serviteur que Nous avions comblé de bienfaits et que Nous avions désigné en exemples aux Enfants d’Israël.} (43/59)

Les fils d’Isrâil accusèrent sa mère d’avoir eu cet enfant par un adultère

Allâh a dit : {Et à cause de leur mécréance et de l’énorme calomnie qu’ils prononcent contre Marie.} (4/156)

Allâh a dit : {Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : « ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse ! Sœur de Haroun, ton père n’était pas un homme de mal et ta mère n’était pas une prostituée ».} (19/27-28)

Il parla à sa naissance

Allâh a dit : {Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent : « Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ? »

Mais [le bébé] dit : « Je suis vraiment le serviteur d’Allah. Il m’a donné le Livre et m’a désigné Prophète. Où que je sois, Il m’a rendu béni; et Il m’a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat; et la bonté envers ma mère. Il ne m’a fait ni violent ni malheureux. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant ».} (19/29-33)

Il fut aidé par l’ange Gabriel

Allâh a dit : {Et Nous avons donné des preuves à Jésus fils de Marie, et Nous l’avons renforcé du Saint-Esprit.} (2/87)

Allâh a dit : {A Jésus fils de Marie Nous avons apporté les preuves, et l’avons fortifié par le Saint-Esprit.} (2/253)

Il appelle les fils d’Isrâil à l’adoration d’Allâh sans associés

Allâh a dit : {et Il sera le messager aux enfants d’Israël, [et leur dira] : «
En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour
vous, je forme de la glaise comme la figure d’un oiseau, puis je souffle dedans
et, par la permission d’Allah, cela devient un oiseau. Et je guéris l’aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission d’Allah. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants ! Et je confirme ce qu’il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit. Et j’ai certes apporté un signe de votre Seigneur. Craignez Allâh donc, et obéissez-moi. Allâh est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc : voilà le chemin droit. »} (3/49-51)

Allâh a dit : {Et quand Jésus apporta les preuves, il dit : « Je suis venu à vous avec la sagesse et pour vous expliquer certains de vos sujets de désaccord. Craignez Allâh donc et obéissez-moi. Allâh est en vérité mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc. Voilà un droit chemin.} (43/63-64)